Wednesday, 27 November 2013 23:10

LES BÛCHES DE NOËL

 

D'où vient donc cette idée un peu saugrenue à prime abord, de mettre un gâteau en forme de bûche sur notre table durant les Fêtes? C'est ce que je me suis posée comme question cette semaine en voyant l'arrivée massive de ces desserts partout en ville, comme chaque année à pareille date. Les bûches traditionelles ne m'ayant pas vraiment émues dans le passé...

Avant de vous dévoiler le tout, je tiens à déclarer haut et fort mon amour naissant pour les bûches de Noël et ma très grande envie d’en faire et d’en déguster plusieurs cette année! Et oui, c’est grâce à la magie des histoires et leur grande capacité de nous lier aux traditions que mon cœur a finalement chaviré ! 

Mais comme c’est surtout un blogue bouffe ici, je ne vous parle pas que de l’histoire derrière les bûches de Noël, je vous donne aussi une belle liste de pâtisseries où vous trouverez de splendides bûches ainsi que des dates pour en déguster gratuitement ou bien des cours pour apprendre à en faire. Et si cela ne suffit pas, même un lien vers une vidéo où je vous explique comment en faire !  Alors, trêve de bavardage et tirez-vous une bûche, l’histoire commence !

Published in Coté sucré
Friday, 06 September 2013 00:00

À la saveur d’Andrea c’est…

Pour tout savoir ce qui se passe à Montréal et ailleurs dans l’univers gastronomique : je sors, rencontre, goûte et déniche pour vous tous les petits et grands trésors gustatifs! 

C’est vrai, je l’avoue, je suis une passionnée de gastronomie : Pour le goût évidemment, mais surtout pour ceux qui la façonnent avec tant de talents et créer pour nous tous, ces plaisirs comestibles. Un art accessible, un vrai partage du bonheur.

Coupes de vin

Depuis toujours je beigne dans les influences multiculturelles des épices, fruits, pâtes, légumes, fromages, desserts et savoir-faire de mes racines italiennes, brésiliennes et acadiennes. J'entraîne depuis longtemps mes papilles en visitant marchés, fermes, vignobles, boutiques de tous genres, restaurants et cuisines familiales sur trois continents.  

Culture

 Mon grand intérêt pour les gens, je l’ai cultivé depuis toujours à travers les voyages et mes études. De fait, la communication avec les autres m'interpelle particulièrement et le fait de parler cinq langues me permet de mieux comprendre et aller à la rencontre de nombreuses cultures et de merveilleux individus, souvent, à travers leurs cuisines.

 

J’ai la chance de travailler dans le merveilleux monde du chocolat, chez Barry Callebaut, ce qui ouvre les portes des arrières boutiques de talentueux maîtres chocolatiers, pâtissiers et restaurateurs du monde entier. C’est donc sans surprise que vous allez retrouver à travers mes récits personnels et qui n’engagent que moi, des références à mes expériences professionnelles et aux produits que je côtoie et avec lesquels je me délecte au quotidien. Ne pas en parler serait dommage car il y a trop de belles découvertes à partager, et serait impossible car mon blogue est un reflet de ma vie et de mes passions.

Le monde

La bouffe, en effet, c’est avant tout le plaisir du partage, les souvenirs des moments festifs, la capacité de transformer un instant banal en une émotion mémorable. Ce blogue est l’occasion rêvée de vivre avec vous ces bonheurs quotidiens et extraordinaires. 

Savoureusement,

Andrea

Published in a propos

Lorsque deux jeunes pâtissières réalisent leur rêve d'ouvrir boutique, c'est un vrai bonheur. Et quand les deux passionnées en question travaillent depuis longtemps sur leur projet, on comprend que le résultat saura réaliser le nôtre, celui de déguster des pâtisseries bien gourmandes, légères et qui amusent non seulement nos papilles !

Published in Coté sucré

Dès que j’ai su que j’allais à Vancouver pour le travail, j’ai envoyé un message sur twitter et facebook, comme on lance une bouteille à la mer (bon, ok, on ne fait plus tellement ça de nos jours !). Quels restaurants visiter à Vancouver ?
C’était mon premier voyage vers Vancouver, la ville la plus dynamique du pays, entourée d’eau, de montagnes, qui attire beaucoup d’immigrants de l’Asie et donc, je m’imaginais, est un paradis pour les amateurs de sushi comme moi. En fait, c'est une ville très multiculturelle qui offre aussi des plaisirs gourmands de partout. Si les rayons de soleil s’invitaient plus souvent dans cette magnifique baie, je serai très tentée d’y déménager…et oui, rien n’est parfait dans ce bas monde !

Mais retournons à ce qui nous intéresse vraiment, la bouffe ! Sur les médias sociaux j’ai reçu une avalanche de recommandations, toutes très enthousiastes sur les multiples plaisirs gustatifs que cette ville a à offrir. J’ai envoyé la liste des restaurants qui revenaient le plus souvent à mon collègue sur place, un vrai foodie aussi. Puis, je l’ai laissé décider quels restos choisir pour les 4 soirs que nous avions de libre. Il me réservait aussi quelques belles surprises !
Alors, voici les lieux visités, restaurants et marchés publiques, chocolateries et pâtisseries aussi évidemment, travail et dent sucrée obligent ! ;-)

downtown_Vancouver
Centre-ville de Vancouver

HAWKSWORTH
BlueMountain_Hawksworth_Vancouver
Magnifique découverte de mousseux local, un vrai plaisir gustatif!

Ce restaurant m’avait été chaudement recommandé par la critique gastronomique Lesley Chesterman, et je dois dire qu’elle avait tout à fait raison. Les plats étaient impeccables, les produits frais et de saison mis de l’avant, l’exécution irréprochable et l’accord mets-vins étaient une fête pour les papilles.Hawksworth_Vancouver

 


Un met délicieux qui rendrait tout amateur de viande rouge heureux, même si c'est du poisson!

Situé au cœur du centre de Vancouver, l’espace est élégant sans être pompeux, et le service amical et efficace. Mon coup de cœur.
Chef : Chef David Hawksworth
http://www.hawksworthrestaurant.com/

VIJ’SVijs_Cocktail_Vancouver
Cocktail Hour chez Vij's, un incontournable. Indian Mojito: vodka, lychi, mangue, menthe et anise étoilée

Soyez avisé, on ne peut pas réserver sa table à ce restaurant hautement connu et couru de Vancouver. Mais je crois que ça fait partie de son charme, celui d’attendre son tour pour déguster les mets indiens fusions du chef Vikram Vij et de son épouse Meeru Dhalwala. Ils en ont d’ailleurs fait un événement agréable, assis dehors sur la terrasse, avec un cocktail original en main, les bouchées indiennes défilent régulièrement et alimentent les conversations. On se sent chez des amis, accueillis avec chaleur et servi avec attention. Une fois à table, le ravissement continu avec les mets un peu plus substantiels, épicés et équilibrés. Mon préféré est le plat de chèvre, qui m’a surpris par sa tendreté. Je comprends maintenant pourquoi c’est la viande la plus consommée au monde, un vrai délice!
http://www.vijs.ca/

TOJO’Ssushi_Tojos_Vancouver

C’est avec beaucoup de fébrilité que je suis arrivée chez Tojo’s. Hyper connu aussi, sa réputation place ce restaurant comme chef de file des restaurants japonais de Vancouver. J’avoue que j’avais très hâte de goûter aux fameux sushi de la ville.

Le chef Hidekazu Tojo étant présent, j’ai opté pour le menu Omakase, qui veut dire littéralement «faire confiance».  Je vous recommande de faire en effet confiance à ce chef, qui a l’air très sérieux derrière son comptoir, mais qui éclate tout d’un coup d’un rire joyeux, à l’image de ses plats, sérieusement exécutés de main de maîtres, mais qui nous font sourire dès la première bouchée. Mon compagnon de table a préféré choisir son propre menu, et je dois avouer, l’a regretté par la suite, en voyant et goutant à mon Omakase. Et oui, il ne faut pas défier le maître !

Tojos_Assiette_Vancouver
Assiette faisant partie de mon menu Omakase

Tojos_wine_sake_Vancouver

Je vous suggère d'essayer ce vin, spécialement développé par Tojo's avec un vignoble local. Il est étonnament proche du saké, une belle découverte!

Tojos_Andrea_Vancouver
Le chef Tojo et moi!

http://www.tojos.com/Splash.html

Le CROCODILEcrocodile_chocolat

Ce restaurant n’était sur la liste de personne sur les médias sociaux, mais un des préférés de mon collègue de Vancouver, et le préféré aussi de Thomas Haas, un des meilleurs chocolatier/pâtissier de Vancouver, ancien chef pâtissier de Boulud à New York. Comme touche finale au repas, ces deux jolis croco sont offerts - en chocolat belge Callebaut ! À nous de croquer les crocos. miam.

crocodile_frites

C’est un restaurant qui fait du bien, hyper classique dans sa signature française, où j’ai dégusté la meilleure omelette aux truffes de ma vie. crocodile_omelette_truffe

Un brin nostalgique, ce restaurant nous ramène aux sources de la bonne cuisine raffinée française, un style qui a été peu à peu éclipsé par le style bistro à Montréal, mais qui lorsque bien exécuté, peu vraiment briller.
http://lecrocodilerestaurant.com/

THOMAS HAASThomas_Haas_Vancouver

Thomas Haas était jadis le chef pâtissier du chef Daniel Boulud à New York. Puis il s’installa à Vancouver et ouvrit sa propre boutique de pâtisserie et chocolaterie pour le bonheur de tous. Outre le fait qu’il ressemble à un prince charmant des comptes de fée, extrêmement sportif en plus (les gilets de vélo trônent d’ailleurs dans sa boutique), ce jeune chef a su s’imposer à Vancouver et a déjà ouvert sa deuxième boutique. J’y ai déjeuné avec un incroyable croissant pistache et amande, feuilleté et savoureux à souhait. Ces chocolats sont aussi beaux que bons.Son chocolat le plus connu est celui dans la photo: Chocolate Sparkles, comme un gâteau sans farine, se mange tout seul et brille de milles feux, 100% chocolat Cacao Barry.

https://www.thomashaas.com/

CHOCOLATE ARTSGregHook_chocolateart_Vancouver

Greg Hook, ambassadeur Cacao Barry, est dynamique et surtout un grand passionné des aliments locaux, socialement responsables et bons. Il resprésente à merveille la philosophie de vie des habitants de la côte Ouest. Il offre des chocolats de haute qualité préparés avec des ingrédients des agriculteurs locaux, donc vous trouverez ici surtout des produits de saisons, même en chocolaterie! Quand j’y étais c’était la haute saison pour les cerises, qui proviennent de quelques kilomètres seulement de sa boutique. Greg Hook fait lui-même les purées de fruits pour ses chocolats, fait sécher ses fruits, transforme tout lui-même. Il est engagé et méticuleux. Cette passion et dévouement se ressentent dans chacune des bouchées!

GregHook_chocolateart_Vancouver_2

http://www.chocolatearts.com/

Granville Island MarketChineseShop_GrandvilleIsland_Vancouver
Boutique chinoise au Marché de Granville Island

Les marchés de Vancouver sont beaux, grands, on y trouve de tout, et découvre aussi des fruits, poissons et légumes qui nous sont moins familiers dans l’Est du pays. Une destination incontournable pour tout bon foodie, et en plus, ça permet de prendre les tous petits bateau-taxi mignons comme tout!

petit Bateau_Vancouver

wasabi_Vancouver
Une plante de wasabi - à la boutique de produits chinois

curcuma_Vancouver_GranvilleIsland
Curcuma

crevettes_Vancouver
C'était le temps des crevettes Spot Prawn, de petites crevettes locales qui se pêchent uniquement pendant 6 semaines de l'année et qui doivent se manger fraîches car elles ne supportent pas la congélation, tiens, moi non plus! ;-) D'ailleurs j'ai eu l'occasion d'en manger quelques fois vu qu'elles étaient irrésistiblement placées dans les menus des restaurants visités. Comme quoi, lorsqu'on dit que les restos servent de plus en plus des produits locaux et frais, c'est vrai!

Il faut aussi mentionner le plus grand parc de Vancouver, Stanley Park, un îlot magnifique de verdure en plein coeur de la ville. L'endroit privilégié des coureurs. Voici quelques photos en vrac.

Stanley_Park1_Vancouver

Stanley_Park_pont_Vancouver

 

 running_man_Vancouver

sirene_Vancouver

 

 
Published in Voyages gastronomiques

Une nouvelle pâtisserie à ouverte ses portes à Montréal début mars, et bien entendu, connaissant mon coté sucré, je ne peux me retenir de vous en parler!

En fait, j’y suis déjà allée à plusieurs reprises, laissant un peu de temps au jeune chef pâtissier Olivier Potier et à son associé Jean Daniel Fatras, d’occuper les lieux et prendre un bon rythme de croisière.

stHonore Banane

C’est maintenant chose faite, ils ont pris les rennes de leur espace qui est en quelque sorte, un lieu parfait : avec une zone café où on peut se prélasser tout en sirotant un capuccino et dégustant une pâtisserie toute fraîche, et la zone à emporter, avec sa vitrine simple mais efficace sur laquelle on voudrait s’épancher de longues minutes… qui fait face à un mur de pain des plus alléchants!

Published in Coté sucré

Voici mon premier billet écrit dans le cadre du festival du chocolat, Je t'aime en chocolat, dont je suis la blogueuse officielle. Ce billet vient du coeur, car j'y rencontre un de mes designers chouchou, Dinh Bá, de Dinh Bá Design, ainsi que Claudine Desnoyers, de Le Comptoir Chocolat, la chocolatière que je trouve la plus graphique et ludique au Québec (et dont la boutique est trop proche de chez moi!).

Jetaimeenchocolat_graphique

Je vais le dire tout de suite, j’adore entrer dans la boutique du Comptoir Chocolat! Un coup d’œil rapide sur les emballages et les formes des chocolats de Claudine Desnoyers du Comptoir Chocolat suffit pour détecter que cette chocolatière a un goût pour le ludique et un sens profond du graphisme. Pas étonnant d’apprendre donc qu’elle est graphiste de profession et qu’elle collabore avec certains des illustrateurs et artistes connus tels que Gérald Dubois, Alain Pilon et Michel Rabagliati pour nous offrir des œuvres d’art comestibles!

Jetaimeenchocolat_boutique

C’est ce même désir d’allier la matière du chocolat au design qui l’a poussé à dire « oui » et participer à la créations de robes et chapeaux pour le défilé de mode de  Je t’aime en chocolat . « C’est la première fois que je fais ça » dit-elle, avec un mélange d’appréhension et d’excitation dans sa voix. »  Mais c’est la même motivation qui m’a poussé à devenir chocolatière qui m’a incité à accepter ce défi, celui de marier l’art et l’alimentation, de travailler la matière du chocolat comme de la poterie, du dessin ».

Jetaimeenchocolat_chocolatiers
Le travail de chocolatier en est un d'équipe! De gauche à droite: Claudine Desnoyers, Catherine Martin et Mélanie Luciux-André

Et Claudine n’utilise pas n’importe quel chocolat. Comme pour toutes ses tablettes, Claudine ne travaille qu’avec du chocolat de qualité bio et équitable. Ce qui peut accentuer les dangers lors du défilé car du bon chocolat, et bien, ça fond à la température du corps!

C’est pour éviter tout désastre que Claudine a rencontré Dinh Bá de Dinh Bá Design, et conçu ensemble deux robes pour le défilé, qu’ils espèrent, sauront à la fois éblouir et résister le temps de la fête de  Je t’aime en chocolat ! Dinh Bá est un designer que j’affectionne personnellement, alors je savais qu’ensemble, ils allaient faire une équipe du tonnerre alliant beauté, fluidité, élégance et modernisme.

Jetaimeenchocolat_design_DinhBa
Dinh Bá sa boutique, rue Amherst

Lorsque je l’ai rencontré il préparait non seulement les robes du défilé en chocolat, mais aussi son défilé pour la semaine de la mode de Montréal. Occupé disons. Mais Dinh Bá est la générosité même, et bien qu’il ne voulait pas tout me dévoiler de leur concept – pour nous réserver des surprises et des oh et des ah le 11 février prochain – j’ai su que les robes allaient être très métalliques, de l’or pour l’une et de l’argent pour l’autre. Comme les petits chocolats dans leur écrin brillant. J’aime déjà.

L’Inspiration? Elle vient de 2 sources, une plus générale, du fameux designer Paco Rabanne, et l’autre, des tablettes hyper graphique du Comptoir Chocolat. D’ailleurs, ensemble, Claudine et Dinh Bá ont créé un design graphique spécialement pour ce défilé, qui représente l’esprit de la femme urbaine, moderne et sophistiqué.

De son coté Dinh Bá a accepté de participer à ce défilé chocolaté parce qu’il en a vu un à Paris et était resté impressionné par le travail de cette matière, c’était pour lui aussi, un beau défi à relever.

Je ne vous en dis pas plus donc sur leurs créations exclusives, car leur travail mérite d’être vu et admiré en personne! Et si comme moi, vous tombez sous le charme de ces deux créateurs, vous pourrez repartir avec un morceau de leur génie, car les tablettes au graphisme unique qu’ils ont dessiné ensemble, seront offertes exclusivement durant Je t’aime en chocolat le 11 et 12 février : Fashionistas et foodies seront comblés!

Ok, je vous en dévoile juste un petit bout...voici une des pièces qui sera décorée et montée pour le défilé Je t'aime en chocolat  et les étapes nécessaires à préparer ce beau coeur en chocolat!

Jetaimeenchocolat_coeur

Jetaimeenchocolat_coeur Jetaimeenchocolat_coeur
Jetaimeenchocolat_coeur Jetaimeenchocolat_coeur5

 

Je t'aime en chocolat 

du 11 février au 12 février, de 10h à 18h. Défilé a lieu les deux jours à 16h30.

Au Marché Bonsecours, Vieux Montréal.

Dinh Bá Design

514.272.2332

1709 rue Amherst

 Montréal, Québec H2L 3L4

Le Comptoir Chocolat

463, avenue Victoria

Saint-Lambert

Andrea et Clarah Blogue VanHoutte

Van Houtte m'a invité à préparer une bûche de Noël, dessert des Fêtes par excellence, avec une recette facile et amusante à faire.

J'étais en compagnie de leur sympathique blogueuse Clarah Germain, experte en café ! J'espère que cette vidéo vous incitera à explorer le monde des bûches, ajoutez-y votre créativité, tant du coté des saveurs que dans la déco ! Pour voir comment font les grands chocolatiers, je vous présente ici la bûche haute couture de Christophe Morel.

Pour la recette c'est par ici!

Joyeuses Fêtes!

 

 

La recette de la bûche de Noël ici!

Et pour un glaçage avec une crème au beurre saveur café facile à faire, je suggère celle-ci !

Published in Coté sucré

Le père Noël est passé un peu à l’avance cette année pour moi… j’ai reçu en cadeau la chance d’observer ce qui se passe dans les coulisses d’un de nos meilleurs artisans chocolatiers du pays juste avant le temps des Fêtes!

Période magique s’il en est une, où l’atelier de Christophe Morel se transforme en un paysage sorti des comptes de fée, entourée que j’étais, de dizaines de petits papa-Noël, d’arbres de Noël joufflus et toutes sortes de décorations en chocolat!

père noël Christophe Morel
Les pères Noël en chocolat en attente de la pose de nez, pompons, moustaches et encolures. Voyez le résultat ci-dessous!

Mais ce qui est magie et gourmandise de mon coté signifie efforts et longues heures de l’autre coté de l’objectif. Contrairement à Willy Wonka, ce n’est évidemment pas une armée de petits lutins qui s’affairent mais bien Christophe Morel lui-même qui met la main à la pâte ainsi que son épouse et une dizaine d’employés. L’énergie est élevée dans cet atelier moderne et organisé, le rythme soutenu mais l’ambiance est joyeuse et bon enfant, il s’agit de chocolat après tout!

Pères Noël signés Christophe Morel
Quelques unes des étapes de préparation des pères Noël en chocolat...et le résultat final en boutique, chez Birks, Montréal.

La bûche haute couture

Jetons un coup d’œil derrière les coulisses, et voyons comment est fabriqué cette bûche exclusive de Christophe Morel !

La bûche haute couture est une création que Christophe se plait à réinventer chaque année, en modifiant l’apparence et les saveurs pour toujours surprendre nos papilles et pupilles. Cette année est celle de l’orange, car la bûche contient une gelée exquise de marmelade d’orange et d’une réduction de vinaigre balsamique faites maison. Mais ce n’est pas tout!

Ce qui m’a renversé en voyant le montage de la bûche est le nombre incroyable d’étape qu’elle nécessite. Cette bûche est composé de 12 couches, et chaque élément est fait à la main au préalable, et placé à la main, sans aucune mécanisation. Ils étaient deux à monter les 65 bûches haute couture de cette année, Christophe et Houzefa.

Bûche de Noël Haute Couture Christophe Morel
Bûche de Noël Haute Couture Christophe Morel
Mousse de chocolat - gelée de marmelade d'orange et réduction de vinaigre balsamique - mousse - morceaux de chocolat fins et fleurs de sels - gâteau au chocolat sans farine - on répète le tout - et étape finale : biscuit d'avoine, raisin de Corinthe, beurre et sucre brun.

Pour la bûche, Christophe et son équipe avait préparé au préalable :

  1. La gelée de marmelade orange et réduction de vinaigre balsamique
  2. Un gâteau au chocolat sans farine
  3. Du chocolat noir fin et fleurs de sel
  4. Un biscuit croquant à l’avoine et raisin de Corinthe, au beurre et sucre brun
  5. Une mousse au chocolat : faite devant moi avec de la crème et du chocolat fondu

 

C'est un jeu complexe de textures et de saveurs ! J'ai goûté à chacune de ces préparations individuellement, elles étaient divines. Je dois avouer que tout le long de ma visite je grignotais les retailles de biscuits d'avoines, une vraie gourmandise!

Une fois montées, les bûches sont placées au frais et se reposent durant une nuit. Le lendemain, Christophe s’est mis sur la touche finale de la bûche, sa décoration. Je n’étais pas présente mais je peux imaginer le travail que ça nécessite aussi!

Bûche de Noël Haute Couture Christophe Morel

Cette année, Christophe a choisi de décorer sa bûche avec des boules de neiges, à la fois pour rappeler l’orange par sa forme, que la magie des Noël enneigés.

Tiens…ça me rappelle quelque chose !

… Mais dans chaque maison, il flotte un air de fête

Partout la table est prête et l'on entend la même chanson

Oh! Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver

Qui s'en va sifflant, soufflant dans les grands sapins verts

Oh! Vive le temps, vive le temps, vive le temps d'hiver

Boule de neige et jour de l'An et Bonne Année grand-mère!

Boule de neige et jour de l’an et bonne bûche à tous!

Christophe Morel Chocolatier : MorelChocolatier.com

Téléphone :   (450) 857-1040

Les bûches, pères Noël et autres créations chocolatées pour Noël sont disponibles au Café BIRKS au centre-ville de Montréal. Faites vite car le nombre est limité!!

 


Published in Rencontrez les Chefs
Tuesday, 18 October 2011 13:57

Cacao 70 : le sourire en chocolat chaud!


Hier je suis sortie avec mes amies blogueuses pour une soirée relaxe, entre filles, pour placoter tranquillement tout en découvrant une nouvelle adresse qui offre du chocolat chaud. C’était l’endroit parfait pour ce lundi pluvieux d’automne, car pour Janice, Mayssam et moi-même, toutes trois passionnées de chocolat et de desserts, même « off-duty », on ne peut résister à l’appel de l’aventure gourmande!

chococuisine

Cacao 70, qui a ouvert il y a à peine 3 semaines, est situé juste en face du Collège Lasalle sur Sainte-Catherine. Dès la porte franchie, une grande pièce très (trop) illuminée qui donne sur la cuisine ouverte nous accueille. Heureusement les murs sont recouverts de planches de bois semi-rustiques qui adoucissent l’espace. Des grands comptoirs remplis de pastilles de chocolat d’origine soulignent la raison d’être première des lieux : le chocolat. Dans quelques jours on pourra acheter ces pastilles de chocolats en poids pour ramener à la maison notre coup de cœur ou découvrir les saveurs d’un terroir différent, un peu comme lorsqu’on choisi ses grains de café! Bonne idée.

chocopastilles

J’étais allée voir le menu sur leur site web avant la soirée, question d’avoir une idée de ce qu’ils offraient (curiosité oblige), mais le choix reste difficile à faire car ce ne sont pas les options qui manquent! Juste en chocolat chaud vous avez plus de 30 offres. De quoi étourdir non?

menu

Mais le menu est bien fait, on choisi d’abord l’intensité chocolatée désirée en pourcentage de cacao, ce qui délimite les options, puis on y va soit avec les descriptions détaillées, soit avec l’envie d’aventure! J’ai choisi le dépaysement du Vénézuela à 72% tout simplement parce que je ne connaissais pas ce chocolat. Faut dire que leur sélection est surtout composée de chocolat d’origine ou de plantations Cacao-Barry de Barry-Callebaut, avec lequel je cuisine souvent, donc je suis très familière avec leur chocolat Alto el Sol, Saint-Domingue et Cuba , tous fabuleux et uniques.

C’est ce que j’aime le plus peut-être de Cacao70, la façon dont ils mettent en valeur les origines des chocolats, comme les bons cafés ou les vins, le cacao qui provient d’une région géographique ou encore mieux d’une seule plantation, aura son goût distinct, ses propres saveurs. Ici on peut les déguster à sa guise et faire le tour des grandes régions cacaotières.

La gérante adjointe nous a assez rapidement repéré en tant que blogueurs et malgré nous, nous a envoyé leur dernier né : une pizza au chocolat. Celle que nous avons gouté était aux bananes, accompagnée d’un à coté de fraises et de guimauves (pas fait maison, mais il y a espoir qu'un jour oui!). Le choix de chocolat est aussi possible sur la pizza, sucré ou amer, nous avons eu le sucré qui l’était bien trop pour mes goûts. La pizza au chocolat est assez commune au Brésil, mais c’était la première fois que je voyais ça ici. Elle était bonne, la pâte plutôt épaisse et moelleuse, elle pourrait être plus fine et croustillante mais c’est un bon début!

pizza chocobanane
Pizza au chocolat banane

Le chocolat chaud est arrivé dans toute sa splendeur. D’un coté le chocolat pur origine Vénézuela 72%, bien épais et d’une magnifique couleur riche en tons brun foncé et rougeâtre (photo en entête de ce billet). De l’autre, un chocolat chaud plus liquide, ce qu’ils appellent leur « base » qu’ils offrent soit en version sucré, mi-sucré ou amer selon le pourcentage de cacao choisi lors de la sélection de votre chocolat chaud. Vu que le mien était de 72%, le chocolat chaud de base qui l’accompagne est celui amer, et c’est tant mieux!

choco chaud cuba
Le chocolat chaud de Mayssam Will Travel for Food, elle a choisi le chocolat chaud 70% de Cuba, un de mes préférés!

Le bord du verre est bien chocolatée, ce qui amplifie l’effet du chocolat en bouche et donne à tout goûteur un vrai sourire de chocolat, un petit moment enfantin garanti. Personne complexée s’abstenir.

choco smile
Janice de Kitchen Heals Soul et son sourire en chocolat, ici version Dali!

On verse ensuite le chocolat de base dans sa coupe de chocolat, comme on veut, tout d’un coup ou peu à peu. Il faut cependant le faire avant que le chocolat de base ne se refroidisse trop, sinon on n’aura pas une belle texture de chocolat chaud, ou il faudra mélanger plus longtemps… Ça peut-être un peu compliqué tout ça si on est pressé et on veut juste boire un chocolat chaud rapidement, mais pour ceux qui veulent une belle expérience chocolatée, on a l’impression de participer à un genre de petite cérémonie que le chocolat, aliment des dieux après tout, mérite amplement.

Finalement nous avons reçu un dessert style gâteau fromage aux fraises et framboises, mais sans croute, ce qui manque en fait à ce dessert pour lui donner un peu plus de structure, difficile de jouer sur un tel classique! Il était bien fromagé cependant, assez acidulé pour couper à travers le sucre et le chocolat qui tapissaient voluptueusement nos papilles - Je ne croyais jamais dire ça d’un gâteau au fromage!

cheesecake

J’avais atteint mon plein de chocolat, mais nous sommes restées à bavarder jusqu’à la fermeture de 22h30, la compagnie étant agréable et l’effet stimulant du bon chocolat se faisait aussi ressentir! Nous étions devenues des machines à paroles, réveillées comme si c’était le matin, prêtes à refaire le monde.

Cacao70 est géré par le chef propriétaire Easy Yin, un homme sympathique qui est de toute évidence un vrai passioné du chocolat. Son désir est avant tout d'offrir du vrai chocolat chaud, sans amidon ou farine ajoutée pour en modifier la texture (sauf dans le chocolat chaud Mexicain dont la recette l'exige) et faire découvrir les nuances des terroirs du cacao. Il a fait ses recherches et offre aussi des recettes de chocolat chaud datant de 1660! Pour amateur sérieux de ce fruit des dieux ou pour tout simplement se régaler, ne manquez pas d'y faire un tour ou deux!

choco chef Easy Yin
Chef propriétaire et gérant Easy Yin

Cacao70 est ouvert du lundi au dimanche de 11h00 à 22h30.

2087 Ste. Catherine O, Montréal, QC H3H 1M6

Tel : 514-933-1688

Site web: http://cacao70.ca

Note: Bien que ce n'était pas prévu ainsi, Cacao70 nous a offert gracieusement nos consommations. 

Published in Coté sucré
Page 1 of 2
Visit www.betroll.co.uk the best bookies